Cette pièce a pour sujet les trois dernières années de la courte vie mouvementée d’Évariste Galois (1811-1832), génial mathématicien français et républicain exalté, contemporain d’Alexandre Dumas, de François Vincent Raspail, de Stendhal et de Victor Hugo. Du suicide de son père, juillet 1829, à sa propre mort en duel, fin mai 1832, alors qu’il n’avait pas vingt et un ans, Évariste Galois a vécu la frustration de l’action politique manquée, l’exaspération devant l’incompréhension des autres face à ses découvertes mathématiques et les tiraillements d’amours malheureux.

LES TROIS SUICIDES D’ÉVARISTE GALOIS (2001)

Creative Commons Attribution

Advertisements